Soirée du 5 juillet 2003

Article paru dans Ouest-France le 8 juillet 2003