Article paru dans Ouest-France le 01 décembre 2010


(Note de l'association : certaines dates sont erronées)