Article paru dans Le Courrier de la Mayenne le 19 octobre 2000